LE MOSSAD ET LE GRAND DEPART DES JUIFS DU MAROC

Des nouvelles données sur le départ des juifs marocains vers Israël viennent d’être diffusées par l’historien israélien Yigal Bin-Nun par le journal Yedioth Aharonot.

Cet universitaire accuse ouvertement le Mossad d’être derrière cette immigration de plus que 160 mille personnes du royaume marocain.

Au début des années soixante, les services secrets israéliens ont envoyé des agents pour commettre des attentats contre des juifs vivants au Maroc afin de mettre dans leurs têtes que les autorités marocaines les ciblent et qu’ils sont victimes d’injustice et de discrimination. Terrorisé-e-s, plusieurs juifs marocains accepteraient leur embarquement dans un bateau vers le territoire occupé.

Toutefois, cette opération a connu son premier échec. En effet, les autorités marocaines ont arrêté trois personnes collaborant avec le Mossad. Sauf que, ce succès fut gâché par le décès de ces derniers sous la torture. Ainsi, les Israéliens ont pu renverser la vapeur et convaincre leurs  coreligionnaires de tenter l’aventure en Israël. Mais ils ont surtout réussi à convaincre Hassan II de signer un papier facilitant leur départ du Maroc.

Ainsi, ils ont loué un bateau en mauvais état pour remmener les immigrants clandestinement vers Israël. Et après 13 missions réussies, le bateau a fini par couler causant la mort de 44 juifs marocains et toute l’équipe de navigation espagnole.

Yigal Bin-Nun ne prétend pas que le Mossad a fait couler le bateau avec préméditation mais que la négligence était délibérée: ils ont loué un bateau en un mauvais état sachant qu’il allait finir par couler. L’ancienne ministre des Affaires Etrangères, Golda Meir, a commenté cette opération lors d’un conseil de gouvernement comme étant obligatoire pour « engendrer un choc ». Le chef du Mossad a justifié le recours à ce genre de d’actes en disant  tout simplement, « Il nous faut des martyrs juifs ».

Suite à cet incident, les agents du Mossad ont publié un faux communiqué attribué à la communauté juive vivant au Maroc qui incite leurs coreligionnaires à partir. Ainsi, des 160.000 juifs installés au Maroc il n’en reste que près de 5000. Opération réussie!

SONDES Zarrouki


Et la vidéo la plus consultée de l'histoire du Net est ...
Hamma Hammami et Radhia Nasraoui secouent le web
Les étudiants de la faculté de Médecine font une belle parodie
Lilia Weslaty fait valoir à un chauffeur de taxi ses droits intelligemment!
Avant-gout de HAJARLAND
Bande Annonce El Perche EP 22
El Perche EP 21 Partie 02
Bande Annonce El Perche EP 21 Partie 02
El Perche EP 21 Partie 01

Sousse : Démantèlement d'un éventuel réseau de trafic de faux -billets...

Naji Bhiri , le frère de Noureddine Bhiri en état d’arrestation

L’affaire du Viol par deux policiers : 15 ans d’emprisonnement ferme pour...

Medenine : Une fillette de 5 ans victime d’attouchements sexuels par un Imam

Coca-Cola offre aux tunisiens l’espace de son logo

La caisse de compensation: Les problèmatiques de la réforme

L'attribution du prix "Business for Peace Award " à Wided Bouchamaoui

350 millions de dinars d’emprunts obligataires pour payer les salaires du...

Bientôt un collège d’excellence pour les métiers d’arts en Tunisie

El Zaglama, du traditionnel raffiné

Lettre de Jean Jaurès* aux instituteurs

Jazz à Carthage by Ooredoo fête cette année son dixième anniversaire